in

Après l’empoisonnement de son chat 😿

Elle nous prévient qu’il ne faut pas garder les lis dans la maison

Au printemps, nous pouvons nous attendre à un renouvellement de toutes les jolies fleurs de la demeure. Mais attention à certaines variétés de plantes qui peuvent être nuisibles ànos précieux animaux. La plupart des propriétaires d’animaux savent probablement déjà quelles plantes sont toxiques et lesquelles ne le sont pas. Cependant, beaucoup d’entre nous supposent que tant qu’ils gardent les plantes dangereuses hors de portée de leurs animaux, ils n’ont pas à s’inquiéter, et c’est là que nous aurions tort, car un rien peut être fatal à notre chat, comme le cas de l’histoire suivante qui a viré au drame. Après avoir perdu son chat, qui est mort sans avoir touché directement les lys qu’elle gardait chez elle, Brittany Lynne Schurz, 28 ans, de Houston, au Texas, partageant son chagrin, a tenté de mettre en garde contre certaines plantes nocives pour les chats. Le lys notamment qui venait d’abattre son bien aimé Liffey. 

source Pexels

Lorsque le mari de Brittany, Jamie, l’a surprise le jour de la Saint-Valentin avec un bouquet de lys, Brittany n’a pas pensé que ce serait un problème. Elle savait qu’ils étaient toxiques pour les chats, alors elle s’est dit que tant qu’elle prendrait des précautions et garderait les fleurs hors de portée de son chat, Liffey, tout irait bien.

Malheureusement, elle n’a rien vu venir jusqu’au jour où l’erreur se produisit et que son Liffey, âgée de six mois, finit par mourir.  Elle publie un post sur Facebook et explique: 

Speak about Lebimber

« Nous les avons regardées fleurir et avons apprécié la façon dont toute la pièce se remplissait de leur arôme. Ils ont tué notre chaton, Liffey. Contrairement aux sagoutiers, lauriers roses et autres plantes communes mais extrêmement toxiques, un chat n’a pas besoin de manger ou de mâcher un lis pour tomber malade. Les tenir éloignés d’elle n’a rien fait ».

La raison en est que les lis ont laissé tomber une partie de leur pollen sur le sol. De là, Liffey a dû marcher dessus, puis ingérer le pollen plus tard pendant qu’elle se toilettait. Elle n’a pas eu besoin d’entrer directement en contact avec les plantes pour tomber malade à cause de la toxicité. Malheureusement, Liffey n’a montré aucun symptôme d’empoisonnement jusqu’à 12 heures plus tard, alors qu’il était déjà trop tard. Malheureusement, à ce stade, Liffey était en pleine insuffisance rénale et elle avait des ulcères dans son tube digestif. Elle a alors commencé à avoir des spasmes, et le couple l’a alors emmenée d’urgence à l’hôpital pour animaux. Les vétérinaires ont fait du mieux qu’ils ont pu pour le sauver en mettent  sous perfusion et en commençant  à lui administrer des médicaments, mais il n’y avait aucune garantie qu’elle se remette. Il a finalement fallu l’endormir lorsqu’il est devenu évident qu’elle ne se remettrait pas.

Lebimber

Brittany a eu le cœur brisé par cette tragédie, mais elle a décidé de raconter son histoire dans l’espoir que cela sensibiliserait les autres propriétaires d’animaux et pourrait éventuellement sauver une vie. Elle a dit : « Ma pauvre fille bien-aimée a été tuée par une belle fleur sans qu’elle ait jamais eu à la toucher. Ne mettez pas de lis dans votre maison si vous avez un chat – même en hauteur, dans un endroit que le chat ne peut pas atteindre. Nous avons appris cela de la manière la plus dure possible et nous avons dû déposer notre ange de six mois avant qu’elle n’entre dans les dernières phases de sa souffrance, à 5h30 samedi matin ». Ne laissez pas la même chose arriver à votre chat adoré. Repose en paix, douce Liffey !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Une maman chienne prend soin d’adorables chatons nouveau-nés comme les siens

Pourquoi les chats préfèrent une personne à une autre ?