in

Comment savoir si votre chat souffre et quoi faire

Si votre chat souffre, il se peut que vous manquiez certains signes si vous ne savez pas quoi chercher.

Les chatons ne manifestent généralement pas la douleur aussi ouvertement que les autres animaux. Ils n’émettent pas souvent de miaulements s’ils se sentent malades ; en fait, ils peuvent même essayer de cacher leur douleur jusqu’à ce qu’ils soient gravement malades.

Cela a du sens si vous pensez aux chats dans la nature. Ils ne voudraient pas annoncer aux prédateurs potentiels qu’ils se sentent vulnérables. Cependant, pour les membres de notre famille à fourrure, nous devons savoir quand ils souffrent afin de pouvoir les aider.

Comment savez-vous que votre chat souffre et qu’il est temps de l’emmener chez le vétérinaire ? Voici quelques signes qui peuvent vous aider à savoir si votre chat a mal.

Pisser à l’extérieur de la litière

Pisse de chat


Si votre chat est dressé à la litière et qu’il se met soudainement à faire ses besoins hors de la litière, cela peut être le signe que quelque chose ne va pas.

Un chaton qui sort de la litière peut en fait avoir un problème médical, comme un cas non diagnostiqué de dysplasie de la hanche. Le plus souvent, les chats atteints d’infections urinaires finissent par sortir de la litière, voire par se retrouver sur les meubles ou les vêtements préférés de leur propriétaire.

Ils le font parce qu’ils ont associé la litière à la douleur, et ils essaient d’attirer votre attention sur le fait que quelque chose ne va pas.

Si vous suspectez une infection urinaire, vous devez emmener votre chat chez le vétérinaire immédiatement. Les infections urinaires chez les chats mâles peuvent être mortelles.

Léchage ou toilettage excessifs

Un chat dont un membre est blessé ou arthritique peut commencer à lécher et à soigner excessivement la partie blessée. Les allergies et les affections cutanées peuvent également entraîner un excès de toilettage chez les chats.

Si vous remarquez que votre chat prête trop d’attention à une partie de son corps, comme une patte, cela peut indiquer qu’il ressent une douleur ou une irritation dans cette zone.

S’il boite en plus de cela, vous devriez probablement l’emmener chez un vétérinaire et le faire examiner.

Manque d’appétit


Les chats malades peuvent perdre leur intérêt pour la nourriture et les friandises. Si votre chat a cessé de manger ou s’il picore à peine sa nourriture, quelque chose pourrait sérieusement mal tourner.

La situation peut être encore pire si votre chat a perdu tout intérêt pour la boisson, car la déshydratation peut être un problème sérieux.

Si votre chat ne boit pas assez mais continue à manger, donnez-lui de la nourriture humide pour essayer de lui redonner un peu de liquide dans son alimentation. Emmenez-le ensuite chez le vétérinaire.

Une diminution de l’appétit ou de la soif peut indiquer un gros problème. N’oubliez pas, cependant, qu’il y a toujours des exceptions à la règle. Bien que les chats malades puissent perdre l’intérêt pour l’eau, les chats qui développent un diabète commenceront à boire de l’eau de façon excessive.

Si vous remarquez des changements dans l’appétit ou la soif, emmenez votre chat chez le vétérinaire, car trop de maladies sous-jacentes peuvent en être la cause. Votre vétérinaire établira un diagnostic approprié et vous prescrira un traitement.

Diminution de l’activité

Un chaton qui souffre peut ne pas crier, mais il peut commencer à se retirer de la vie sociale et ludique.

Il peut se cacher dans un coin pour faire plus que dormir. Il peut cesser de sauter sur les bureaux pour s’asseoir sur votre ordinateur ou de grimper sur son arbre à chat préféré.

Et bien que l’un des signes puisse être un toilettage excessif, un chat qui souffre peut aussi cesser complètement de se toiletter si cela lui fait trop mal.

Si votre chat semble plus léthargique, montre une aversion pour l’exercice ou prend du poids en raison de son inactivité, il est temps de consulter le vétérinaire.

Regardez-les dans les yeux


Les yeux peuvent être une fenêtre sur la santé de votre chat. Pour de vrai.

Des pupilles dilatées peuvent indiquer une douleur. Des pupilles plus petites peuvent indiquer un problème au niveau de l’œil lui-même.

Si votre chat louche, cela peut signifier que son œil a subi une blessure, qu’il y a des débris coincés dans l’œil ou qu’il y a une infection oculaire. Votre chat peut aussi donner des coups de pattes excessifs à ses yeux s’il a mal.

Consultez le vétérinaire si vous remarquez quoi que ce soit d’inhabituel dans les yeux de votre chat.

Comportement étrange

C’est un peu une catégorie « fourre-tout », mais faites attention aux changements étranges dans le comportement de votre chat.

Cela peut prendre la forme d’un type différent de miaulement que votre chat adopte soudainement ou d’un comportement de morsure trop agressif par rapport à un chat qui était toujours calme auparavant. Votre chat peut commencer à respirer plus fort ou plus vite, ce qui peut indiquer des douleurs, de l’asthme ou des allergies.

Même un ronronnement excessif peut être un signe que votre chat essaie de se réconforter, surtout s’il ne ronronne pas aussi souvent d’habitude.

Restez vigilant si votre chaton se comporte de manière inhabituelle. Vous êtes le mieux placé pour connaître votre chat, vous seul pouvez donc reconnaître si son comportement n’est pas tout à fait normal. Si vous pensez que quelque chose ne va pas, emmenez-le chez le vétérinaire pour un examen. Il vaut mieux être prudent que désolé.

Votre chat a-t-il déjà montré des signes de douleur ? Comment le savez-vous ? Qu’avez-vous fait pour les aider ? Faites-le nous savoir dans les commentaires ci-dessous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L’arthrite chez les chats : Symptômes, causes et traitements

Les chats peuvent-ils prédire les tremblements de terre avant qu’ils ne frappent ?