in

Koko assume le rôle de « maman » pour des chatons.

Koko est son nom, elle était une célébrité bien connue pour sa capacité à signer plus de 1 000 mots et à en comprendre 2 000 autres. Un gorille vraiment spécial qui a consacré une bonne partie de sa vie à prendre soin des chats. Il est né au zoo de San Francisco le 4 juillet 1971, et a été le premier né en captivité à être accepté par sa mère. Après avoir vécu un an avec sa mère, koko tombe malade et est interné à l’hôpital du zoo pour y être soigné d’une maladie mortelle. 

Pendant son séjour au zoo, Koko a été prise en charge par Francine « Penny » Patterson, dans le cadre de ses recherches doctorales à l’université de Stanford. Au bout d’un certain temps, elle a été prêtée à Patterson pour des recherches plus poussées, à condition qu’elle reste avec elle pendant au moins quatre ans. Elle a fini par passer toute sa vie avec elle jusqu’à la mort de Koko en juin 2018. C’est cette  Patterson, tombée amoureuse de l’animal qui a déclaré l’avoir enseigné une variante de l’American Sign Language, et qu’elle pouvait communiquer plus ou moins comme un être humain. Mais en plus de ces aptitudes, le gorille a  présenté une autre caractéristique commune aux humains : le désir de devenir parent pour combler le fait de n’avoir jamais  eu l’occasion de devenir mère. 

Speak about Lebimber

C’est ainsi qu’ un jour,  l’animal est allé voir ses aides-soignants et leur a demandé un chaton. Ses humains ont essayé de la tromper avec des jouets en peluche qui ressemblaient à la vie, mais elle refusa de jouer car sachant reconnaître de vrais êtres vivants. Au contraire, elle a signé « triste », ce qui résume assez bien ce qu’elle ressent face à la situation.

En 1984, Koko a eu une surprise pour son anniversaire ! Elle a été autorisée à choisir un chaton dans une portée qui avait été abandonnée. Il s’agissait d’un chaton Manx sans queue appelé « All Ball ». Koko a vite adopté le chaton et l’a traité  comme son propre bébé. Ce, jusqu’au jour où, All Ball s’est échappé de l’enclos de Koko et s’est fait renversé par une voiture. Cet incident a laissé Koko le cœur brisé jusqu’à ce que, quelques années plus tard, elle ait la chance de redevenir mère de deux chatons qui l’ont aidée à se remettre de son chagrin. 

Speak about Lebimber

Mais 20 ans après, les chatons meurent de causes naturelles. Une fois de plus, le gorille a été dévasté par cette perte mais ne désespère pas pour autant. En 2015, il adopte ses derniers bébés, Mme Grey et Mme Black. Koko regardait une portée de chatons sans abri, parmi lesquels il a trouvé ses nouveaux bébés. Il a immédiatement été attiré par Mme Grey, qui ressemblait beaucoup à All Ball, et qui aussi est vite tombée amoureuse du grand primate. 

Une belle leçon de vie à méditer laissée en héritage au monde entier par cet animal très sage. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les 3 meilleurs petits animaux de compagnie pour les chats

La maman chat a été saluée comme un héros