in

Les 7 causes de l’agressivité chez les chats

Les chats de compagnie agressifs peuvent être une source d’inquiétude sérieuse pour les parents de chats. Les vétérinaires définissent l’agressivité comme un comportement menaçant envers d’autres chats ou des humains. C’est un problème très courant. Les chats peuvent être de petite taille, mais ils possèdent des griffes acérées comme des rasoirs et un ensemble de dents puissantes. Ils sont capables d’infliger des morsures douloureuses et de graves lacérations. Cela peut entraîner des blessures à l’entité attaquée et à votre chat de compagnie, sans parler de la possibilité d’avoir un gros bec de vétérinaire.

Le traitement d’un comportement agressif dépend d’un diagnostic précis de la cause ; voici les causes courantes qui peuvent déclencher une attitude agressive chez votre ami félin.

1 – Agression entre chats

Speak about Lebimber


C’est probablement la forme d’agression la plus fréquente et la plus visible. Les mâles non stérilisés se battent pour les femelles et pour le territoire. Le simple fait de voir un autre mâle dans les environs fera monter les enchères de votre animal de compagnie. Il s’ensuivra de forts sifflements et hurlements. Après cela, si l’un d’entre eux ne recule pas, la fourrure peut s’envoler.

L’agressivité entre les chats de la famille est également un problème. Elle peut avoir lieu entre deux mâles ou deux femelles ou entre un mâle et une femelle. Les chats peuvent ne pas se battre réellement, mais le chat agresseur tentera d’établir sa domination par des postures. Un grand chat peut essayer de dominer un plus petit chat ou un chat qui n’est pas très actif physiquement. Les chats qui ont eu des expériences désagréables avec d’autres chats au début de leur vie seront inadaptés et auront du mal à partager l’espace avec d’autres chats de leur espèce.

Les mâles intacts sont plus enclins à l’agressivité, la stérilisation diminue leurs tendances agressives. À l’intérieur de la maison, si vous êtes confronté à une telle situation, séparez les chats de combat dès que possible. Ne laissez pas les combats de chats se poursuivre. Veillez à ce que le chat le plus faible ait des cachettes et des perchoirs où il pourra se retirer en toute tranquillité. Séparez les bols de nourriture et d’eau. Parfois, récompenser un bon comportement peut fonctionner. Offrez des friandises aux chats si vous voyez qu’ils se socialisent, ils peuvent apprendre à associer les friandises à un bon comportement.

2 – Agression défensive


Un chat acculé est susceptible de réagir de manière agressive. Une perception de menace sans issue de secours peut susciter une réaction agressive. Un chat craintif adoptera des postures corporelles qui comprennent des signaux défensifs tels que s’accroupir, se pencher et aplatir les oreilles ainsi que des signes d’agression tels que sifflements et grattements.

Donnez au chat un moyen de s’échapper et laissez-le tranquille, cela aidera à apaiser ses nerfs fragiles.

3 – Agression territoriale

Speak about Lebimber


Les chats des deux sexes sont territoriaux. Ils peuvent choisir de garder les autres chats, les chiens et même les humains en dehors de la zone qu’ils considèrent comme leur territoire. Les chats patrouillent leur territoire et le délimitent par des urines. Les combats territoriaux sont plus susceptibles d’éclater entre des chats qui n’ont été que récemment amenés à partager l’espace ; lorsqu’ils atteignent l’âge de l’activité sexuelle ; lorsqu’ils attaquent des chats errants s’ils perçoivent que leur territoire s’étend au-delà des portes de la maison ; et lorsqu’ils modifient leur environnement immédiat.

4 – Agression pendant le jeu


Dans ce cas, il y a des chances que les chats, en particulier ceux qui ont moins de deux ans, blessent involontairement leurs propriétaires en étant agressifs dans le jeu. Les comportements agressifs pendant le jeu comprennent la traque, la poursuite, les embuscades, les coups, etc. Il y a également un risque de dommages aux articles ménagers. Les experts félins estiment que ce comportement permet aux chats en développement d’exercer un meilleur contrôle sur le gainage et le dégainage de leurs griffes et aussi de contrôler l’intensité de leurs morsures. Il s’agit donc d’un aspect essentiel de leur développement. Les chats ont besoin de compagnie, d’animaux solitaires ; les chatons orphelins ou sevrés à un très jeune âge seront normalement trop agressifs au jeu.

5 – L’agressivité redirigée


Cette forme d’agression peut se manifester lorsque les parents d’un chat s’y attendent le moins. Elle peut vous prendre au dépourvu. Cela se produit essentiellement lorsque le chat est incapable d’évacuer sa colère contre l’animal ou la personne qui l’a agité. Il exprime alors sa colère sur la personne ou l’objet qu’il peut atteindre.

Une telle agression peut souvent être interprétée comme non provoquée par les propriétaires de chats qui peuvent ne pas être du tout conscients du déclencheur ou de l’épisode initial qui a irrité l’animal. Cependant, le chat ne fera pas tout son possible pour trouver quelqu’un contre qui exprimer sa colère. Si vous l’approchez alors qu’il est encore agité, il peut attaquer. La réaction et l’agressivité du chat ne sont pas préméditées. C’est instinctif. Si vous voyez que l’animal semble excité et qu’il est dans une posture agressive, il vaut mieux le laisser tranquille. Les personnes qui s’aventurent trop près pour mettre fin aux combats de chats risquent d’être blessées dans le processus.

6 – Agression par par abus de caresses


Même les chats qui tolèrent normalement les caresses peuvent trouver que trop de câlins et d’embrassades sont un peu étouffants. Des actions telles que les grattements et les caresses, si elles sont répétées, peuvent provoquer une irritation et même une douleur chez l’animal. Les femelles sont plus sensibles aux caresses que les mâles. Les mâles sont généralement moins sensibles aux manipulations physiques.

Gardez les yeux ouverts pour déceler les signes d’inconfort de l’animal, notamment un effort pour se dégager de votre emprise et lui faire tourner la queue. Laissez partir l’animal s’il semble agité. Si l’animal s’est habitué à socialiser avec les humains dès son plus jeune âge, il sera plus tolérant au toucher et aux manipulations. La manipulation en douceur des chatons leur fait perdre leur inhibition à être caressés et toilettés par des mains humaines.

7 – Agression par la douleur


Ce type d’agression est facile à comprendre. Même les humains s’en prennent à la douleur. Les chats qui souffrent peuvent frapper si la partie de l’anatomie qui est blessée est touchée – par exemple, des griffes ébréchées ou une blessure gagnée lors d’un combat. Les maux de dents et l’arthrite peuvent également entraîner de la frustration et une réaction agressive.

Les chats peuvent également devenir agressifs pour des raisons telles qu’un fonctionnement anormal de la thyroïde, un mauvais fonctionnement de la glande surrénale, des insuffisances de la vue et du mouvement liées à l’âge, etc. Si votre chat montre des signes d’agressivité, le vétérinaire est le mieux placé pour déterminer la raison la plus probable de son comportement agressif et élaborer un plan pour améliorer son comportement. Il peut s’agir de modifier son alimentation et ses médicaments.

Avec le temps, vous apprendrez par l’observation et l’expérience quels sont les moments où il est préférable de laisser les chats tranquilles. Vous trouverez ci-dessous des postures offensives et défensives tirées du langage corporel des chats. Les postures offensives comprennent une position debout raide avec les pattes droites, des pattes arrière raides et le dos relevé incliné vers l’avant, le regard fixe, le poil relevé et le grognement. Les postures défensives comprennent une posture accroupie, une position penchée loin de la personne, la queue rentrée, les oreilles aplaties sur le côté et la rétraction des moustaches.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 astuce pour se présenter à un nouveau chat

6 races de chats qui se comportent comme des chiens