in

Les causes de l’agressivité soudaine chez les chats

Vous êtes sur le canapé, en train de caresser votre chat ronronnant comme vous l’avez fait lors de nombreuses soirées tranquilles précédentes. Elle se tourne sur le côté lorsque vous lui frottez le ventre, et elle pétrit ses pattes de contentement. Puis, avant que vous ne sachiez ce qui s’est passé, elle siffle et vous mord la main. Qu’est-ce qui se passe ? Qu’est-il arrivé pour que votre chat aux manières douces se transforme en Cujo ?

Malheureusement, l’agressivité n’est pas rare chez les félins ; en fait, c’est la deuxième raison la plus fréquente pour une visite chez un comportementaliste. L’agressivité soudaine chez les chats est un problème effrayant et frustrant pour de nombreux propriétaires, qui craignent la nature imprévisible de la fureur du chat ainsi que les dommages physiques qu’il peut causer lors d’une attaque. En plus de la nature douloureuse des morsures et des griffures de chat, elles peuvent également transmettre des maladies telles que la fièvre des griffures de chat ou une infection bactérienne grave. L’agressivité des chats n’est vraiment pas une plaisanterie.

À quoi ressemble l’agressivité chez les chats ?

Bien que les propriétaires signalent souvent qu’un chat attaque de nulle part, les chats présentent souvent de subtils changements de position corporelle avant de se lancer dans un véritable acte d’agression. Ces postures peuvent être un indice permettant d’identifier le déclencheur du comportement agressif, ainsi qu’un avertissement bien nécessaire avant de futures attaques.

Les postures défensives ont pour but de faire paraître un chat plus petit et de le positionner de manière à le protéger. Ces postures peuvent inclure : s’accroupir, les oreilles aplaties, se détourner de la personne, siffler, vous frapper, lever les griffes ou replier la tête. Un chat sur la défensive éprouve souvent de la peur ou de l’anxiété face à une situation qui peut ou non être apparente pour vous.

Vous pouvez être le destinataire d’une agression basée sur la peur même si ce n’est pas vous qui causez l’anxiété.

Les postures offensives font paraître un chat grand et intimidant. Ces postures comprennent : jambes raidies, griffes relevées, se déplaçant vers vous, vous fixant, oreilles droites, grognements et queue raide.

Dans les deux cas, vous voulez éviter d’interagir avec un chat qui présente ces postures car il est sur le point de passer aux véritables mouvements blessants. Un chat en mode d’attaque peut se déplacer avec une vitesse et une agressivité surprenantes et infliger des dégâts importants dans une période très rapide lorsque la bouche et les quatre pattes sont engagées.

Quelles sont les causes de l’agressivité soudaine chez les félins ?

L’agressivité des chats peut être classée en plusieurs catégories. Pour déterminer la cause, il est essentiel de faire un historique complet de l’endroit où se trouvait le chat et de ce qui se passait juste avant le début du comportement agressif.

  • L’agressivité par peur est déclenchée par un chat qui perçoit une menace à laquelle il ne peut pas échapper. Il peut s’agir d’un comportement appris, basé sur l’expérience passée, et vous ne savez pas exactement ce que le chat craint.
  • L’agressivité d’origine médicale est également courante. La douleur est la cause médicale la plus soudaine d’une agressivité soudaine, en particulier chez les chats âgés ou ceux qui ont toujours eu un tempérament calme. L’arthrite, les maladies dentaires, les traumatismes et les infections ne sont que quelques-unes des conditions qui peuvent causer de la douleur et une agression ultérieure lorsqu’un chat est touché, ou pense être touché, dans une zone douloureuse. En plus de la douleur, le déclin cognitif, la perte d’un apport sensoriel normal ou des problèmes neurologiques peuvent tous conduire à l’agressivité.
  • L’agression territoriale se produit lorsqu’un chat sent qu’un intrus empiète sur son territoire. Bien qu’elle soit souvent dirigée contre d’autres chats, les personnes et les autres animaux peuvent également être l’objet de cette agression. Les déclencheurs peuvent être l’introduction d’un nouvel animal ou même d’une nouvelle personne dans la maison, un déménagement récent ou de nouveaux chats dans le voisinage.
  • L’agression de statut se produit lorsqu’un chat tente de s’enfuir de la maison. Les chats qui grognent lorsque vous essayez de les déplacer, qui bloquent les portes ou qui vous mordent lorsque vous prêtez attention à un autre animal de compagnie peuvent s’affirmer de cette manière.
  • L’agression induite par les animaux de compagnie, du type décrit dans le paragraphe d’ouverture, se produit lorsqu’un chat qui aime être caressé change soudainement d’avis. On pense que le mouvement répétitif au fil du temps passe d’agréable à irritant.
  • L’agression redirigée est l’un des types d’agression féline les plus imprévisibles et les plus dangereux. Dans ce cas, un chat est dans un état d’hyper excitation par une sorte de stimulus externe : un animal à l’extérieur, des écureuils qui courent devant lui et qu’il ne peut pas poursuivre, un bruit ou une odeur effrayants. Dans votre état irréprochable, vous passez à côté et vous vous retrouvez à l’extrémité réceptrice de cet élan refoulé, apparemment sorti de nulle part.

Que dois-je faire si mon chat est soudainement agressif ?

Le premier arrêt à chaque fois qu’un chat montre ces signes d’agressivité sans provocation évidente est votre vétérinaire. Il peut examiner votre chat et s’assurer qu’il ne souffre pas d’un problème médical à l’origine de ce comportement indésirable. Si votre chat est en bonne santé, votre vétérinaire peut vous orienter vers un comportementaliste qui pourra vous aider à déterminer les déclencheurs de l’agression et les mesures que vous pouvez prendre à la maison pour résoudre le problème.

Dans de nombreux cas, le simple fait d’être conscient des premiers signes d’un chat sur le point de paniquer vous donne la possibilité de vous retirer de la situation avant qu’elle ne dégénère en violence. Bien que vous ne puissiez pas toujours contrôler les causes de l’anxiété, les propriétaires peuvent souvent donner au chat l’espace dont il a besoin pour se calmer sans blesser personne. Avec de la patience et un bon travail de détective, de nombreux chats sont rapidement remis dans les bonnes grâces de tout le monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pourquoi les chats dorment-ils autant ? 5 faits sur les chats qui dorment

Dans la peau d’un chat – MA JOURNÉE PARFAITE !