in , ,

Plusieurs chats à la maison : comment établir une bonne cohabitation?

Dans les maisons, les chats sont souvent amenés à cohabiter avec d’autres congénères, voire d’autres espèces, au sein d’un même toit. Cette cohabitation dépend plus ou moins, du caractère de chacun.

Permettre à vos matous de cohabiter sous le même toit et de bien s’entendre !

Chaque chat a sa propre personnalité et son petit caractère. Certains sont doux et affectueux avec d’autres matous quand d’autres exigent l’exclusivité et refuseront à tout prix, de partager leur environnement avec nouvel animal au sein du foyer. C’est pourquoi, élever ensemble les chats d’une même fratrie est plus facile, car ils sont habitués depuis tout petits à se supporter. En revanche, faire cohabiter plusieurs chats d’origines diverses ensemble est parfois plus complexe.

Les signes qui prouvent que vos chats sont amis

  • Vos chats ronronnent à proximité l’un de l’autre.
  • Vos chats se tiennent assis et couchés côte à côte.
  • Vos matous se toilettent et se frottent mutuellement.
  • Ils s’amusent ensemble sans que cela dégénère en conflit.
  • Lorsqu’ils se retrouvent, leur queue est haute, signe de joie.

Les signes qui démontrent que vos chats sont ennemis

  • Vos chats se sifflent et se crachent dessus.
  • Ils s’observent à distance et fixement.
  • Vos matous essayent de s’éviter au maximum.
  • Les coups de patte ne sont pas rares, parfois simplement pour mettre de la distance.
  • Les jeux ont tendance à dégénérer en conflit et en bagarre.
  • Les courses poursuites sont fréquentes.

Découvrez nos astuces pour faciliter la cohabitation entre vos petits matous

Il est par ailleurs tout à fait possible que les chats forment des clans au sein de votre maison. Certains peuvent s’entendre et se supporter, mais ne pas tolérer un autre groupe. Votre foyer devient alors un vaste territoire scindé en plusieurs petits fiefs individuels ou claniques. Quelles sont les astuces pour une bonne cohabitation entre plusieurs chats ?

Respectez l’indépendance de chacun

Ce n’est pas parce que vous avez plusieurs chats chez vous qu’ils s’entendent bien

ou qu’ils doivent tout partager ! Au contraire, il est important de respecter l’indépendance de chacun. Veillez donc à ce que chaque animal dispose d’une gamelle de nourriture, d’une gamelle d’eau fraîche, d’une litière, d’un panier ou espace dodo et de jouets qui lui sont propres. Chaque chat doit pouvoir s’isoler librement et sereinement dès qu’il en ressent le besoin.

Les spécificités des repas

L’alimentation est importante pour le chat. C’est un animal qui apprécie de grignoter quelques croquettes à volonté tout au long de la journée. Il est donc important que chacun dispose d’une gamelle toujours remplie. Inutile d’imposer à vos chats de manger tous ensemble ; certains ne seront pas gênés, mais d’autres peuvent le percevoir comme une intrusion dans leur intimité. Essayez donc de répartir les points repas dans la maison, afin que chacun dispose de son petit espace et de ses horaires de repas.

Créez un foyer agréable pour tous

Vos chats doivent disposer de jouets et de griffoirs en nombre suffisant et en accès aisé au sein de la maison. Chacun doit pouvoir s’occuper dès qu’il en ressent le besoin, vacuer à ses activités et se promener librement en sécurité. N’hésitez donc pas à installer une chatière pour faciliter l’accès à l’extérieur, si vos animaux peuvent sortir. Dehors, ils se sentiront plus libres de se dépenser et de jouer en toute tranquillité.

Speak about Lebimber

Faites les bons choix de chats-partenaires !

Si votre ou vos chats sont âgés et non habitués à la présence d’un autre animal, il est préférable d’adopter un jeune chaton. Car confronter deux animaux d’un âge avancé, peut être source de conflit. Plus vos chats sont jeunes, moins le risque de conflit est élevé.

L’autre conseil c’est l’adoption de chat de sexe opposé. En effet, il y a moins de risques que vos animaux se perçoivent comme des adversaires. Les chats castrés et stérilisés cohabitent mieux avec d’autres matous, car les tensions sexuelles sont d’office éliminées. Pensez également à bien faire vacciner vos petits compagnons, afin qu’ils ne se transmettent pas de maladies aux autres.

Une cohabitation progressive

Ne placez jamais un nouveau chat adopté au contact direct de vos autres matous déjà installés, car le conflit est alors quasi assuré et le nouveau venu risque de subir un stress intense qui peut compromettre définitivement son intégration. Allez-y progressivement en ne laissant au nouveau chat le temps de prendre ses marques et de découvrir cette nouvelle ambiance. Pour ça, placez-le dans une pièce accessible avec tout le nécessaire à disposition.

Attendez quelques jours pour établir un contact et soyez toujours présent lors des premières rencontres ! Multipliez les rendez-vous jusqu’à vous assurer que la cohabitation est possible et que les chats se sont bien apprivoisés.

Diffusez des phéromones

Pour s’apaiser, les chats sont sensibles aux phéromones. N’hésitez pas à en diffuser dans votre habitation pour calmer les tensions et les risques de conflits. Les diffuseurs de type Feliway sont très pratiques !

N’intervenez pas dans les conflits !

Il ne faut jamais intervenir de façon directe dans un conflit entre chats. Laissez les animaux qui se sentent agressés la possibilité de fuir pour s’apaiser de leur côté. Ne haussez pas la voix et ne vous montrez pas violent à l’égard des chats récalcitrants, ils vivraient votre attitude comme une injustice et peuvent, à terme, chercher à quitter votre foyer… si leur agressivité ne s’aggrave pas entre temps ! Soyez patient, à l’écoute et respectueux des besoins de chacun ! C’est la clé d’une bonne cohabitation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mâle ou femelle, quel chat est meilleur pour l’adoption ?

Mise bas de la chatte et naissance des chatons : Que faut il savoir ?