in ,

Socialiser son chaton – Comment le faire ?

La socialisation du chaton est une étape fondamentale pour toute sa vie. En effet, si elle passe bien, elle garantit à l’animal de bonnes relations relations sociales, avec d’abord ses congénères, ensuite d’autres animaux et enfin avec les humains. Son processus est de courte durée, et est suivi par la phase de sociabilisation. Découvrons à partir de quel âge le chaton est concerné et quels sont les principaux points stratégiques sur lesquels son maître peut intervenir.

un chat social

Socialisation ou sociabilisation ?

Le niveau de sociabilité du chat adulte est défini par les expériences et le vécu de cet animal depuis sa naissance. Ce processus se décompose en deux grandes phases que sont la socialisation et la sociabilisation.

Qu’apprend le chaton au cours de la phase de socialisation ?

La socialisation du chaton commence à partir de la naissance de l’animal sur environ quatre semaines. C’est au cours de cette période qu’il apprend, généralement auprès de sa mère, à distinguer ses congénères des autres animaux et par la même occasion à intégrer le fait qu’il appartient à cette espèce. Il apprend à vivre comme un chat et à communiquer de la même façon que ses semblables. Le chaton perçoit enfin au cours de la phase de socialisation que les chats se reproduisent uniquement entre eux.

Quel est l’apport de la  sociabilisation ?

La phase de sociabilisation fait suite à la période de socialisation puisqu’elle commence lorsque le chaton a environ 1 mois. L’apprentissage s’intensifie ces expériences se multiplient le chaton réagit à différentes situations. C’est en ce moment qu’il intègre les codes de communication. La sociabilisation lui permet donc d’appréhender différemment toutes les réalités auxquelles il est confronté et de réagir en fonction de chacune d’elles. Il s’enrichit donc de multiples expériences et c’est ainsi que se dessine le futur chat adulte en devenir, avec toutes les particularités qui le différencient des autres chats. Il est important que durant durant cette phase de sa vie que le chaton ne soit pas confronté à des situations traumatisantes bien au contraire, il a besoin d’expériences modérément intenses.

Comment aider son chaton à se socialiser ?

Speak about Lebimber

Le chaton apprend beaucoup auprès de sa mère. Mais son maître peut parfaire sa socialisation pour plus d’équilibre. Cette intervention peut commencer dès la naissance du avec des massages légers, des caresses et quelques manipulations délicates pour que l’animal s’habitue à ce type d’échange et que sa sensibilité tactile soit plus tard bien développée. Dès la fin de la sa 4ème semaine de croissance, le chaton commence à s’intéresser à quelques objets et apprend à jouer. C’est le moment de développer ses capacités cognitives par le jeu bien sûr en le confrontant aux odeurs, aux objets, aux sonorités. Il est important de limiter cette stimulation émotionnelle et sensorielle en termes de durée mais aussi d’intensité. Cela va permettre au chaton de s’habituer à son rythme, donc sans traumatisme. Socialiser un chaton, c’est l’aider à s’acclimater. Il peut être difficile d’habituer un chat adulte à changer d’environnement. S’il a passé une bonne partie de son existence à gambader dans la nature.

A contrario, un chat né et élevé pendant trois ou quatre ans en appartement et habitué à passer ses jours et ses nuits devant une baie vitrée, éprouvera quelques difficultés s’il est subitement installé dans une immense maison au milieu des champs. Il est toutefois plus facile d’habituer un chat d’appartement à se faire à la vie en campagne que l’inverse.

Une bonne socialisation (et sociabilisation) est donc utile pour permettre à un chat de mieux s’acclimater lorsqu’il se retrouve dans ce type de situation.

Peut-on métamorphoser un chat en le socialisant ?

Il est possible d’aider le chaton à enrichir ses expériences pour supporter le plus de situations possibles lorsqu’il sera adulte et réagir sans violence aux changements ou à des situations inconnues. Toutefois, on ne modèle pas un chat comme s’il avait été créé dans un moule. C’est pourquoi de nombreux maîtres éprouvent quelques difficultés, lorsqu’ils adoptent un chat adulte, à le maintenir dans leur univers. Celui-ci est sans aucun doute très différents de celui dans lequel il a grandi. Il faut donc tenir compte de sa personnalité et son caractère avant d’accueillir un chat chez soi mais aussi des conditions dans lesquelles il a passé ses premiers mois, voire ses premières années.

Plus le chat subit de changements à l’âge adulte, plus il risque de réagir violemment ou de développer un syndrome quelconque lié au stress. Le chat est en effet un animal territorial mais qui en plus a besoin d’un certain rituel car il est très ancré dans ses habitudes. Il est donc toujours très important de l’habituer sensiblement afin d’éviter tout traumatisme. Si l’on ne respecte pas cette règle, l’animal jusqu’alors serein risque de devenir peureux, de ne pas supporter la cohabitation avec ses congénères. La relation entre le chat et son maître peut également en pâtir gravement. Pour socialiser parfaitement un chat puis, et si plus tard il doit changer radicalement conditions d’existences, les mots d’ordre sont patience, compréhension et respect.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comment savoir si mon chat m’aime

5 recettes de friandises fait maison